Solidarités provinciales

English ]

Une cargaison dangereuse, 1979

Hot Cargo

HOT CARGO: Ces autocollants et ces macarons furent largement distribués parmi les syndicats du Canada dans le cadre de la campagne « Pas de CANDU ».

Le 3 juillet 1979, les débardeurs de Saint John refusèrent de charger une cargaison d'eau lourde à destination d'Argentine. C'était un geste de solidarité syndicale que l'on n'a pas oublié. À l'époque, l'Argentine était dirigée par une dictature militaire qui réprimait brutalement les droits syndicaux et refusait de signer les traités concernant l'utilisation de l'énergie nucléaire. Partout au Canada, des syndicats se joignirent au mouvement de protestation international, et en mai 1979, la New Brunswick Federation of Labour (Fédération du travail du Nouveau-Brunswick) appela également à la restauration des droits de la personne en Argentine et à la suspension des ventes de technologie nucléaire à ce pays. En appui à la campagne « Pas de CANDU pour l'Argentine », les travailleurs de Saint John sensibilisèrent le public aux violations des droits de la personne et obtinrent la libération d'un certain nombre de prisonniers politiques. De plus, ils forcèrent le Canada à revoir sa politique relative à l'exportation de technologie nucléaire et contribuèrent à empêcher la vente d'un deuxième réacteur à l'Argentine. En ce jour de 1979, les travailleurs du Nouveau-Brunswick démontrèrent une solidarité locale qui eut un impact pour des travailleurs à des milliers de milles d'ici. On a qualifié cet événement d'« exemple le plus frappant de la solidarité des syndicats ouvriers canadiens avec des travailleurs du Tiers Monde ».


English ]

Solidarités provinciales | Le travail en Acadie | Territoire contesté | Le travail des femmes | Lieux historiques ouvriers

© 2017 lhtnb.ca. Tous droits réservés.