Un territoire contesté :
la transformation des forêts

English ]

Le travail des femmes dans les camps de bûcherons au Nouveau-Brunswick

Femme cuisinant en forêt

FEMME CUISINANT EN FORÊT: Une femme portant un tablier est debout à côté d'un cuisinier et d'un homme sur un traîneau chargé de billots et tiré par un cheval.

Les femmes ont toujours travaillé et lorsque nous nous penchons sur l'histoire du travail dans les forêts du Nouveau-Brunswick, il est essentiel de se rappeler que les femmes ont occupé une place dans l'histoire du travail dans ce secteur d'activité. En effet, en raison de sa structure, l'industrie forestière néo-brunswickoise consistait en de petits camps de bûcherons « sous-traitants » (jobber) de nature familiale, ce qui y encourageait la présence des femmes, et ce, même avant le 20e siècle. Afin de maximiser les revenus de l'entreprise familiale, dans les petites collectivités de la province, c'était souvent les femmes et les filles des bûcherons qui étaient appelées à cuisiner dans les camps forestiers. Bien que le travail de cuisinier fût le genre de travail le plus fréquemment réservé aux femmes dans cette industrie, elles effectuaient aussi du travail de bureau et quelques-unes d'entre elles ont même travaillé à la production de bois de sciage et de bois à pâte. On s'attendait souvent de ces femmes qui travaillaient comme cuisinières dans les camps forestiers qu'elles accomplissent d'autres tâches domestiques et nombreuses sont celles qui y amenaient leurs enfants.


English ]

Solidarités provinciales | Le travail en Acadie | Territoire contesté | Le travail des femmes | Lieux historiques ouvriers

© 2017 lhtnb.ca. Tous droits réservés.