Bibliographies

English ]

Nous vous invitons à consulter les travaux d'histoire du travail au Nouveau-Brunswick . . .

Les travailleurs au Nouveau-Brunswick au 20e siècle : un guide au lecteur - Page couverture Pour commencer, nous vous suggérons Les travailleurs au Nouveau-Brunswick au 20e siècle : Un guide au lecteur. Publiée en 1986, cette bibliographie choisie et annotée demeure une référence utile aux publications antérieures sur l'histoire des travailleurs au Nouveau-Brunswick. Votre bibliothèque locale possède sans doute un exemplaire du guide au lecteur, mais vous pouvez aussi le consulter sur notre site Web. Nous avons créé une version en ligne de la publication originale pour vous permettre de chercher par nom, lieu ou sujet.

VERSION INTERNET

La version en ligne du guide le rend plus accessible. Par exemple, vous pouvez fouiller le guide à partir d'une de nos trois listes de titres (articles, ouvrages et thèses) ou utiliser la fonction de recherche de votre navigateur pour identifier des références précises. Les références sont les mêmes que celles de l'édition originale de 1986, mais nous avons effectué une révision linguistique des résumés qui accompagnent les indications bibliographiques.


AUTRES BIBLIOGRAPHIES

Deux bibliographies à jour sont aussi disponibles sur Internet.

La revue Acadiensis, un des fleurons canadiens de la publication savante qui se consacre à l'étude du Canada Atlantique, produit un excellent guide bibliographique. L'Index Acadiensis est un index détaillé du contenu de la revue depuis la publication du premier numéro en 1971.

Pour sa part, la Canadian Labour History Bibliography est la bibliographie la plus importante sur l'histoire de la classe ouvrière canadienne. Facile à chercher et mise à jour sur une base annuelle, cette bibliographie est produite à la Memorial University of Newfoundland. Voir aussi le Portail du Canada atlantique pour une bibliographie complète d'ouvrages publiés sur la région de l'Atlantique.


INTRODUCTION DU GUIDE DES TRAVAILLEURS AU NOUVEAU-BRUNSWICK (1986)

Les pages suivantes sont une introduction à l'histoire des travailleurs du Nouveau-Brunswick. Plusieurs raisons ont motivé la mise sur pied de ce projet. Les travailleurs veulent connaître leur propre histoire, et les membres des syndicats souhaitent que l'histoire syndicale soit reconnue et perçue comme faisant légitimement partie de l'histoire de la province. Les enseignants sont intéressés à connaître les ressources qui peuvent être utilisées pour présenter des thèmes d'histoire sociale en salle de classe, une approche qui est souvent très efficace lorsqu'on fait le lien avec les réalisations au niveau local. Nous estimons également que les chercheurs et les étudiants doivent avoir un bon point de départ afin de pouvoir étudier le Nouveau-Brunswick selon une perspective de l'histoire sociale et du travail. En dépit de l'intérêt accru qui s'est manifesté pour ce domaine au Canada au cours des dernières années, le Nouveau-Brunswick ne figure pas de façon proéminante dans ces ouvrages; l'index d'une bibliographie publiée récemment par le Comité d'histoire des travailleurs canadiens en 1980 contenait dix références au Nouveau-Brunswick.[1] Dans cette province, la tendance a été de percevoir l'histoire locale en fonction des réalisations héroïques des Acadiens, des Loyalistes et des autres groupes ayant participé au développement de la province. Notre projet porte sur un thème qui est commun à tous les Néo-Brunswickois, sans égard à leur origine. L'expérience de la classe ouvrière pourrait bien être un des éléments unificateurs qui ne figurent pas dans l'histoire du Nouveau-Brunswick. En identifiant et en décrivant les ouvrages disponibles sur ce sujet, nous espérons sensibiliser davantage le public à ce volet important de l'histoire sociale du Nouveau-Brunswick dans les temps modernes.

L'approche adoptée dans le guide s'inspire des réalisations récentes dans le domaine de l'histoire sociale et ouvrière; le sujet est donc défini de facon très vaste et l'ouvrage s'appuie sur de nombreuses sources.[2] L'histoire des relations industrielles et des mouvements ouvriers y figure mais les études des grèves et des syndicats se trouvent parmi les autobiographies et les histoires de communautés. Les entrées décrivent des ouvrages populaires et académiques, des courts articles et des thèses volumineuses. Dans bon nombre de cas, nous avons identifié les chapitres ou passages qui sont d'un intérêt particulier pour l'histoire de la classe ouvrière.

Les titres seuls ne décrivent pas toujours le contenu d'une publication. Pour éviter ce problème, nous avons fourni des descriptions de chaque article. Chacun des articles énumérés a été lu en fonction des éléments que l'on pouvait y trouver au sujet du monde du travail au Nouveau-Brunswick. Nous avons essayé de fournir aux lecteurs une idée de la teneur et du sens de chaque article inclus. Les annotations ne sont toutefois que des résumés et ce n'est qu'en lisant l'ouvrage original au complet que l'on pourra en capter tous les éléments.

Il est important de souligner qu'il s'agit d'une bibliographie sélective et non pas d'une liste exhaustive de toutes les sources possibles. Nous avons examiné un grand nombre d'ouvrages dans les bibliothèques de toutes les régions de la province. On a tenté en faisant la sélection finale de choisir les sources disponibles les plus utiles. Les lecteurs sont invités à nous signaler les ouvrages qui ont été oubliés.

Dans chaque cas, on indique un endroit où l'article décrit peut être consulté. Il s'agit habituellement de l'une des principales bibliothèques de la province, telles que la bibliothèque Harriet Irving à l'Université du Nouveau-Brunswick à Fredericton. Les emplacements sont indiqués à la fin de chaque annotation. Une liste des abréviations utilisées pour désigner les bibliothèques est fournie. Bon nombre de ces articles, bien entendu, se trouvent à d'autres endroits également et vous êtes encouragé à annoter votre exemplaire du Guide en y inscrivant les endroits qui vous seraient plus convenables.

Le Guide comprend des ouvrages en anglais et en français. Les entrées sont inscrites et décrites dans la langue dans laquelle les ouvrages ont été publiés. Dans certains cas, lorsque l'ouvrage a été publié dans les deux langues, on fournit deux entrées distinctes.

Les entrées sont présentées en ordre alphabétique et par auteur. Pour aider le lecteur à trouver les articles qui l'intéressent, on a préparé un index fournissant, en anglais et en francais, les noms, les lieux et les sujets discutés dans les annotations. En utilisant l'index, il faut se rappeler que les chiffres fournis ne sont pas des numéros de page mais plutôt des numéros d'entrée. Le numéro 55 par exemple ne fait pas allusion à la page 55 mais bien à l'article numéro 55.

Nous avons voulu prioritairement signaler l'énorme quantité de matériel publié dans ce domaine. Les thèses sont incluses et sont traitées comme une forme de publication. Par contre, un certain nombre de sources importantes et valables ne sont pas incluses. Les documents archivistiques non publiés telles que les lettres originales, les manuscrits et les dossiers des organismes ne sont pas inclus.[3] Il a fallu exclure les documents gouvernementaux, même s'ils constituent un important répertoire de documentation; tous les historiens du mouvement ouvrier par exemple, consultent fréquemment les sources telles que la Labour Gazette, la revue mensuelle du ministère fédéral du Travail établie en 1900. Les collections des entrevues enregistrées et des transcriptions de l'histoire orale que l'on retrouve aux archives telles qu'au Centre d'études acadiennes et aux Archives provinciales du Nouveau-Brunswick constituent une autre source valable d'histoire sociale.[4] Nous avons exclu les films documentaires mais les enseignants connaissent les ressources disponibles sur film et sur cassette vidéo à l'Office national du film.[5] Bien que nous ayons inclus un certain nombre de publications périodiques, les chercheurs en histoire sociale savent combien d'information on peut trouver dans les pages des journaux communautaires et des revues du mouvement ouvrier; la recherche pour bon nombre d'études mentionnées dans le Guide a été effectuée en grande partie à partir de ces sources.[6] Enfin, nul lecteur qui s'intéresse à l'histoire sociale moderne des travailleurs du Nouveau-Brunswick ne peut se permettre d'ignorer la contribution importante que nous apporte la littérature de la province, passée et actuelle; les ouvrages de Antonine Maillet et de David Adams Richards, par exemple, ont été reconnus au niveau international, et sont fondés sur l'appréciation de la vie des gens ordinaires de cette province.[7]

Initialement, le Guide devait couvrir la période de 1880 à 1980, mais au fur et à mesure que les travaux avançaient nous avons constaté que nous ne pouvions pas faire un bon travail pour le 19ième siècle sans étendre nos recherches aux années 1800.

Nous n'avions pas suffisamment de ressources pour entreprendre une telle démarche et le Guide se limite donc aux années qui ont suivi le tournant du siècle. Nous espérons qu'une deuxième édition ou un deuxième volume pourra ultérieurement combler en partie cette lacune. Pour le moment, toutefois, nous signalons plusieurs livres essentiels traitant du 19ième siècle: l'ouvrage de Eugene Forsey intitulé Trade Unions in Canada. 1812-1902 (1982) mentionne l'évolution importante qu'a connue le Nouveau-Brunswick; l'ouvrage de Graeme Wynn intitulé Timber Colon: A Historical Geography of Early Nineteenth Century New Brunswick (1981) analyse l'industrie du bois au début du 19ième siècle, la base de l'économie de la province; Judith Fingard, dans son Jack in Port: Sailortowns of Eastern Canada (1982), explore l'ère prospère de la navigation du point de vue des marins; Greg Kealey, dans Canada Investigates Industrialism, fournit d'importants témoignages présentés par les travailleurs du Nouveau-Brunswick devant la Commission royale d'enquête sur les relations entre le capital et le travail en 1888.

Nous avons entrepris ce projet en 1984 et c'est pourquoi seuls quelques ouvrages publiés après cette date sont inclus. Nous voulons souligner aux utilisateurs qu'un bonne partie des nouveaux ouvrages dans le domaine figurent dans deux bibliographies qui paraissent dans des revues canadiennes: « La Bibliographie du mouvement ouvrier canadien » est publiée régulièrement dans les pages de Labour/Le Travail: Revue d'études ouvrières canadiennes,[8] et « Recent Publications Relating to the History of the Atlantic Region » est publiée dans chaque numéro de Acadiensis: Revue de l'Histoire de la Région Atlantique.[9]

Le Guide a été préparé sous la direction de David Frank, professeur au département d'histoire de l'Université du Nouveau-Brunswick. La recherche a été effectuée principalement par Carol Ferguson et Richard Clair. Richard McClellan et Raymond Léger ont également collaboré à la production de cet ouvrage. Ces cinq personnes peuvent être considérées comme les coauteurs du Guide. D'autres tâches ont été exécutées par Beckey Daniel, Barry Parkinson, Sandra Barry, Darren Brown et Larry Hansen. Nous remercions également Pat Burden pour l'enthousiasme qu'il a manifesté à l'égard du projet dès le début ainsi. Nous voulons également remercier les membres des syndicats qui nous ont donné des suggestions ainsi que les bibliothécaires qui nous ont grandement aidés dans notre recherche du matériel. Spécialement, nous remercions Janet McNeil et Eric Swanick pour leurs avis utiles et leur encouragement continu.

Le département d'histoire de l'Université du Nouveau-Brunswick nous a fourni l'espace ainsi que l'aide dont nous avions besoin pour achever le projet; nous aimerions exprimer notre reconnaissance au professeur Peter Kent, président du département, pour sa collaboration.

Le Guide du lecteur a été préparé et publié grâce à une subvention obtenue dans le cadre du programme Études Canadiennes: Outils de Recherche du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Sans l'appui et la collaboration du Conseil ce projet n'aurait pas pu être entrepris.

Nous avons distribué des exemplaires du Guide dans les écoles et dans les bibliothèques dans l'ensemble de la province. Nous en avons également offert des exemplaires aux sections locales des syndicats et aux conseils du travail à la grandeur de la province. Tant que notre approvisionnement ne sera pas épuisé, les particuliers et organismes intéressés peuvent en obtenir d'autres exemplaires gratuitement. Écrire à David Frank, département d'histoire, Université du Nouveau-Brunswick, Fredericton, N.-B. E3B 5A3.

Regardons donc les pages du Guide du lecteur. Ce n'est qu'un début, et il reste évidemment beaucoup à faire. Nous espérons que le Guide incitera d'autres gens à entreprendre d'autres travaux dans ce domaine. Nous avons quand même été encouragés de constater le nombre de travaux terminés qui sont déjà disponibles dans les bibliothèques de la province. Nous pensons que les résultats de ces travaux sont intéressants à lire. Ces ouvrages offrent un aperçu du déroulement de l'histoire des travailleurs du Nouveau-Brunswick dans les temps modernes. Nous espérons que ce Guide aura permis aux utilisateurs de mieux connaître l'histoire du Nouveau-Brunswick et le rôle important que joue la classe ouvrière dans l'identité de la province.

English ]

Solidarités provinciales | Le travail en Acadie | Territoire contesté | Le travail des femmes | Lieux historiques ouvriers


© 2017 lhtnb.ca
Tous droits réservés